UNE RENCONTRE

Une rencontre lisa azuelos critique. 294 critiques spectateurs

Par les membres ayant fait le plus de critiques Par les membres ayant le plus d'abonnés benoitG80 Suivre son activité abonnés Lire ses 1 critiques 0,5 Publiée le 24 avril "Une Rencontre" ne correspond pas à celle qu'on espérait faire en retrouvant cette fois, François Cluzet une rencontre lisa azuelos critique hors propos ici, dans ce triste navet, style cliché de pub glamour dévoué à la gloire de Sophie Une rencontre lisa azuelos critique Quelle niaiserie insondable que le portrait de deux êtres "amoureux" et fraîchement liés, l'un avocat pénaliste et l'autre écrivaine à succès, dont les dialogues sont au ras des pâquerettes et d'un ridicule sans égal du genre : "Casper ça rime avec orange amère" ou "J'aurais trop peur qu'on soient trop nuls ou pire, qu'on ne soient pas nuls!

Vraiment de la haute voltige de la part de deux personnes sachant normalement manier le verbe et la plume!

Avis sur Une Rencontre

Et bien sûr, une liaison brutale et inattendue comme à l'habitude maintenant au cinéma, peu basée sur les sentiments ou la sensibilité, comme si tout un chacun ne construisait sa vie que sous le seul aspect du plaisir et du sexe, point barre! Même si ici, le passage à l'acte est tout le problème du film, si film il y a vraiment! À méditer!!! Franchement, quand saura-t-on construire une relation intéressante, plausible et crédible qui vaille la peine d'exister, de nous émouvoir, de nous impliquer un minimum plutôt que ces stupidités insignifiantes et bourrées de stéréotypes, genre clips vidéos et musicaux où chacun pose et compose sous toutes les coutures afin de donner une multitude d'images de son physique, mais images plutôt sous la ceinture, et assurément bien dégradantes en l'occurrence, puisque la femme n'est réduite qu'à un objet sexuel qui ne sait parler cru et que de ça, et où comme toujours, personne ne semble réellement travailler et une rencontre lisa azuelos critique ainsi bien fatigué de sa journée comme la plupart d'entre nous le sommes!

Toujours cette vie aisée, oisive et facile, creuse et sans consistance! Et pour enfoncer le clou jusqu'au bout, aucune histoire, aucun scénario ne vient au secours de ces acteurs bien mal dirigés qui ne savent que conduire scooter et Une rencontre lisa azuelos critique en chantant, qui jouent donc les guignols la plupart du temps en manipulant leur sempiternel iPhone ou Mac tels des ados, et encore!

par amour des clichés

On croirait rêver et on rit jaune plus d'une fois, tellement on marque des points en devançant les situations bateau à répétition, dans lesquelles on tombe ou les répliques stupides qui arrivent inévitablement!

Mais au final, c'est donc avec un vrai grincement de dents que l'on ressort de cette séance lénifiante de bêtises! Un massacre!

Faut-il aller voir Dalida, le biopic sur la chanteuse ? La Chronique Ciné